Mes parents, ces héros !

Nous avons interrogé plusieurs personnes en leur posant à tous la même question : « Considérez-vous vos parents comme des héros ? ».2018_01_25_20_50_57

Maryse, 65 ans, femme de ménage

Non, pour moi, les héros et les parents sont quelque chose de différent. Mon héros préféré ? (Rires) Je suis assez terre-à-terre donc je dirais que c’est celui qui a inventé l’aspirateur. Je trouve ça génial !

Sophia, 43 ans, employée

Mes parents sont de vrais héros, ils sont mariés depuis 50 ans, ils ont élevé 4 enfants tout en travaillant. Ils ont pu gérer notre éducation et avoir une belle carrière professionnelle chacun.

Marie, 56 ans, employée chez Delhaize 

(Rires) Non, je ne considère pas mes parents comme des héros mais plutôt comme des modèles. Ce sont des exemples, ils m’ont inspirée dans la vie mais je ne trouve pas qu’ils sont des héros pour autant. Pour moi, ce terme signifie quelque chose de magique, d’extraordinaire.

Charlotte, 28 ans, employée chez Cartemix 

Un des deux seulement, mon père, je suis étonnée qu’il soit aussi déterminé, courageux. Il n’arrête jamais, c’est une autre génération ! J’admire sa manière de ne jamais baisser les bras. C’est quelque chose que je ne saurais jamais reproduire.

David, 35 ans, employé chez Mister Minit

Oui oui, pour moi, ce sont de vrais héros ! Depuis que je suis né, ils ont tout fait pour moi, ils se sont assurés que je ne manquais de rien. Je leur dois beaucoup.

Virginie, 36 ans, employée chez « Pronti »

Mon père est un héros. On a vécu au Congo et au moment de la guerre, on a dû fuir. Pour plusieurs raisons, comme beaucoup d’hommes, il a dû rester sur place. C’était très dur pour lui de laisser partir sa famille sans garantie de les revoir un jour. Il ne nous a raconté les détails de toute cette histoire que beaucoup plus tard.

John, 20 ans, policier 

Oui, j’admire vraiment ce que mes parents ont réussi à accomplir. Élever des enfants, les éduquer et leur inculquer des valeurs. Ce n’est pas facile tous les jours et pourtant ils l’ont fait. Je leur en suis très reconnaissant.

Isabelle, 42 ans, éducatrice 

Non, pas vraiment. Durant mon adolescence, ils se sont séparés et se sont beaucoup disputés, je ne les vois donc pas comme des héros, mais ils m’arrivent parfois de les prendre en exemple.

Valentine, Charlotte et Eugénie de l’AR de Nivelles

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s